Panure à moustaches

Share

 

Ordre

Passériforme

Famille

Timaliidé

Espèce

Panurus biarmicus

Panure à moustaches         Panure à moustaches

Anglais : Bearded Reedling

De la même famille

C'est la seule espèce de la famille timaliidé. 

Descriptif général

Cette surprenante mésange moustachue à longue queue est très difficile à observer. Equilibriste des grandes roselières, elle se faufile entre les tiges et vol au ras des roseaux. Par grand vent elle reste cachée mais se reconnaît à son cri métallique sonore. Par jour de beau temps on peut avoir la chance de l’apercevoir perchée au sommet d’une tige de roseau. 

Identification et signes distinctifs

Petite mésange de belle allure, seul le mâle porte de superbes moustaches noires qui ont d’ailleurs valu son nom à l’espèce. Ses belles couleurs, une tête gris bleu pâle pour le mâle et brun ocré sans moustaches pour la femelle, un œil jaune, un bec jaune orange (mâle), brun gris (femelle), un plumage de couleur brun, fauve et roux sur la queue lui permettent un camouflage parfait dans les roseaux. Acrobate hors pair, la Panure à moustaches se nourrit de chenilles et de graines trouvées dans les épis des roseaux. Les jeunes ressemblent à la femelle à la différence près que le dos et les côtés de la queue sont noirs. 

Habitat

Très exigeante sur son lieu de vie elle fréquente essentiellement les vastes roselières et quelquefois en hiver, les massifs et hautes herbes. Elle est présente en Bretagne Sud, en Vendée et en Picardie et on peut l'apercevoir au Luxembourg.

Comportement

Très sociable, les panures à moustache se rassemblent en bandes l’hiver. Elles forment des couples à vie qui s’isolent seulement en période nuptiale. Ce passereau  est surtout sédentaire ce qui l’expose à une mortalité importante lors d’hiver rigoureux. Les groupes du nord européen sont migrateurs en partie et se déplacent en automne vers des territoires plus au sud. Discrète mais active, elle vit cachée dans les roseaux. Comme la plupart des mésanges c’est une acrobate très adroite, capable de faire le grand écart entre deux roseaux pour se nourrir. 

Alimentation

Cet oiseau granivore se nourrit de graines de roseaux sur les plantes ou la vase. En été elle s’alimente d’insectes (chenilles) et de larves. 

Chant

Cri sonore métallique et vibrant tching tching. 

Vol

Vol bas au ras des roseaux, vif, battement rapide des ailes, queue tremblante et étalée. 

Nidification 

Deux couvées : avril et mai/juin. La panure à moustaches niche en petites colonies en Camargue, Languedoc. En avril, le couple fait un nid dans une coupe creuse composée d’herbes, de tiges et de duvets dans les roseaux au-dessus de l’eau. 5 à 7 œufs tachetés et rayés de bruns y sont déposés par la femelle. Les parents couvent pendant 12 ou 13 jours et ils nourrissent leurs petits au nid pendant 10 à 13 jours. Les juvéniles qui quittent le nid sont encore nourrit pendant deux semaines. 

Espèces ressemblantes

Mésange à longue queue, rousserolle effarvatte. 

Répartition en Europe

Est de la Grande Bretagne, Pays Bas, Est de l’Espagne, Sud du Portugal, Italie et Sud Est de l’Europe.

Présence en France

Sédentaire Nord et sud de la France. L’espèce est menacée par la destruction de son milieu exclusif, les roselières.

 

J F M A M J J A S O N D

Caractéristiques :

Longueur

16 cm  

Envergure

 16 à 18 cm

Poids

12 à 18 g

Longévité

6 ans

Statut

menacée

Vie

Groupes épars 

Photos