Verdier d'Europe

Share

 

Ordre

Passériformes

Famille

Fringillidé

Espèce

Carduelis Chloris

Verdier d'Europe         Verdier d'Europe

Anglais : Greenfinch

De la même famille

Bouvreuil pivoine, Chardonneret élégant,  Linotte mélodieuse,  Pinson des arbres, Serin cini, Tarin des aulnes.

Descriptif général

Petit oiseau familier vert-jaune,  de la taille d’un moineau, belliqueux et granivore qui doit son nom à la couleur de son plumage. 

Identification et signes distinctifs

Le Verdier trapu et rondelet se distingue par son plumage vert pomme, ses ailes grises avec des liserés jaunes sur les rémiges et sa queue fourchue bordée de jaune.  Les yeux sont brun foncé. Les pattes et les doigts sont roses. La femelle et les jeunes ont aussi une silhouette corpulente avec un puissant bec conique rose pâle mais sont de couleur plus brun terne. 

Habitat

Il apprécie les forêts de feuillus, les taillis, les grandes haies, les vergers, les parcs et les jardins. Ce passereau familier se nourrit parfois dans les zones cultivées. C’est un migrateur partiel qui est sédentaire en Lorraine. 

Comportement

Plutôt sédentaire et peu farouche, cet oiseau familier des jardins défend son territoire lors de la reproduction. Dès le mois de mars, pendant les parades amoureuses, le mâle effectue un vol ressemblant à celui du papillon, en chantant et en décrivant des cercles avec des battements d'ailes lents. Il nidifie plutôt en solitaire et vit en groupes en hiver en compagnie des pinsons et des bruants. Cet oiseau très agile fréquente les mangeoires l'hiver.

Alimentation

Ce granivore au bec solide se nourrit au sol et dans les arbres. Il s’alimente essentiellement de semences d'herbes folles, de graines de tournesol et parfois d'insectes, de petits fruits et de baies. Les petits sont nourris avec des larves d'insectes. 

Chant

Son chant, l’un des premiers à retentir à la fin de l’hiver est fréquent, riche en modulations plus ou moins mélodieuses, dziiuu nasillard et dududu bref et répétitif en vol.  Le mâle émet un chant de trilles de rythme et de tonalité variables pendant le vol circulaire nuptial, dzviiii vibrants. 

Vol

En dehors des périodes nuptiales où son vol est circulaire et papillonnant, le Verdier d’Europe a un vol ondulant avec alternance de battements actifs et de glissés avec les ailes fermées. Les tâches jaunes des ailes et de la queue sont très visibles en vol. 

Nidification 

Une à deux pontes d’avril à juillet. Le volumineux nid du Verdier fait d’herbes sèches, de mousse, garni de poils et de plumes est construit par la femelle. Il est caché dans le feuillage des arbres des parcs et des jardins, souvent placé sur une fourche à moyenne hauteur entre 2 et 4 mètres. La femelle y dépose 4 à 6 œufs lisses, brillants, blanchâtres ou bleuâtres, finement tachetés de roux et assure seule la couvaison durant 13 jours environ. Pendant ce temps elle est nourrie régulièrement par le mâle. Les jeunes reçoivent des becquées de larves d’insectes et ensuite de graines régurgitées par les parents. Ils quittent le nid au bout de 14 jours et s’envolent plus tard. 

Espèces ressemblantes

Venturon Montagnard, Serin Cini, Tarin des Aulnes.

Répartition en Europe

Toute l’Europe sauf l’Islande, seulement en été dans le Nord.

Présence en France

C’est un oiseau commun omniprésent en France.

Les populations du Verdier d’Europe ont baissé à cause des changements survenus dans les pratiques de l’agriculture mais l’espèce n’est pas menacée actuellement. 

J F M A M J J A S O N D

Caractéristiques :

Longueur

15 cm 

Envergure

25 à 27 cm 

Poids

25 à 35 g

Longévité

13 ans

Statut

Non menacée

Vie

Groupes 

Photos