Nette rousse

Share

 

Ordre

Ansériformes

Famille

Anatidé (ancienne famille = turdidé)

Espèce

Erithacus rubecula

Nette rousse         Nette rousse

Anglais : Red-crested Pochard

De la même famille

Canard colvert, Bernache du Canada, Ouette d’Egypte, Fuligule milouin... 

Descriptif général

Ce canard plongeur robuste est peu commun en France. Remarquable par sa tête ronde originale à la calotte ébouriffée brun orangé pour le mâle. Elle est souvent en compagnie des fuligules morillons et milouins sur les étangs.

Identification et signes distinctifs

La nette rousse est facilement reconnaissable. Le mâle possède une tête rousse et un bec rouge corail brillant. Les flancs sont blancs et le cou et la poitrine sont noirs. En vol on voit clairement la large barre alaire blanche. La femelle qui ressemble à une grande macreuse noire est plus terne avec le dessus de la tête et le dos bruns et des pattes rose jaunâtre. Les joues sont  blanc grisâtre et  le bec est gris foncé à bout rose. le juvénile est identique à sa mère mais possède un bec entièrement sombre.

Habitat

Ce canard superbe se rencontre sur les lacs, étangs et plans d’eau pourvus de roselières ou de végétation abondante. En période hivernale il se trouve aussi sur les côtes en bordure de mer ou d’étendues d’eau.

Comportement

Migratrice en provenance du nord de l’Europe, elle hiverne dans le sud (Méditerranée, essentiellement en Camargue d'octobre à février) mais aussi autour de la mer Noire. Après la reproduction beaucoup de nettes rousses se regroupent sur les bords de la mer Caspienne d'Asie pendant l'hiver.  Elle recherche sa nourriture en surface en basculant et arrachant les végétaux ou en immersion rapide jusqu'à 4 mètres de profondeur environ. Ce palmipède est actif jour et nuit. Cette espèce a la mauvaise réputation de parasiter d'autres canards, n'hésitant pas à pondre leurs oeufs dans le nid des femelles Colvert , Chipeaux ou Milouins.

Alimentation

Sa nourriture se compose de graines, feuilles et racines prises en plongée dans l’eau peu profonde (1 à 4 mètres) car elle ne reste pas très longtemps sous l’eau. Dans une moindre mesure elle se nourrit aussi de mollusques, insectes, petit poissons, vers et têtards. 

Chant

Habituellement discret, le mâle peut émettre un "bèht" sonore répétitif, une sorte d'éternuement étouffé ou pendant la reproduction un faible "rèrr-rèrr" et la femelle peut  émettre une série de vrah-vrah-vrah rauques ressemblant à un aboiement lointain.  Après la période nuptiale elle reste silencieuse alors que le mâle chante toute l'année à terre et en vol.

Vol

En vol, on observe une barre alaire large blanche et des ovales blancs entourés de noir sur les flans qui sont très caractéristiques. Son vol direct est semblable à celui de beaucoup d’anatidés. 

Nidification 

Le nid en forme de cuvette rempli de feuilles, de tiges souples, d'herbes et de duvet est construit à terre dans les roseaux et non loin de l’eau. Une ponte en mai-juin de 8 à 12 œufs beiges parfois tachés de vert que la femelle couve seule durant 26 à 28 jours. Les canetons nidifuges s’envolent environ 45 jours après l’éclosion, mais ne sont autonomes qu’un mois et demi plus tard. 

Espèces ressemblantes

La confusion est peu probable tant il diffère des autres canards. 

Répartition en Europe

Suivant les saisons de l’est de l’Espagne jusque dans le nord et l’est de l’Europe. La Nette rousse est plus répandue en Asie.

Présence en France

La Camargue est le principal site de reproduction et d'hivernage. On peut observer des petits groupes de Nette rousse toute l'année en Lorraine. Quelques couples nichent sur les étangs de Moselle. 

 

J F M A M J J A S O N D

Caractéristiques :

Longueur

45 à 55  cm 

Envergure

66 à 88 cm 

Poids

1 à 1,3 kg 

Longévité

7 ans

Statut

Espèce chassée en déclin

Vie

petits groupes 

Photos