Chevalier culblanc

Ordre

Charadriiformes

Famille

Scolopacidé

Espèce

Tringa ochropus

 

 Chevalier culblancChevalier cul blanc

Anglais : Green Sandpiper

De la même famille

Bécasses et bécasseaux, chevaliers, barges, tournepierres, phalaropes, …

Descriptif général

Ce limicole de taille moyenne, à l’apparence proche des chevaliers sylvain et guignette, est visible seul ou en petit nombre, au bord des marais côtiers et des rivières, proche de la végétation.

Identification et signes distinctifs

Le chevalier culblanc porte un manteau foncé brun-gris pointillé de blanc. Le dessous est blanc pur sur des pattes verdâtres. Ses yeux noirs sont cerclés de blanc. Au-dessus de ses yeux se dessine un trait pâle en demi-sourcil. Son long bec droit est gris à pointe plus foncée. La tête porte une calotte sombre. Sa poitrine est finement striée. En vol, le dessous des ailes sont noires et sa queue blanche est barrée de noir. C'est la seule espèce de chevaliers européens qui possède ces dernières caractéristiques.

Habitat

De passage en France en période de migrations (printemps et fin de l’été), il hiverne dans le nord, sur une large bande allant de la Bretagne à l’est et plus ponctuellement dans le sud sur le bord de la méditerranée. On peut le rencontrer sur le littoral Vendéen. Il fréquente les bords des marais, mares, vasières d’étangs et canaux aux alentours boisés d’arbustes et autres plantes basses.

Comportement

L’approche est délicate car l’oiseau est farouche. Il faut donc s’armer de patience et pratiquer l’affût pour le voir de près. On peut le voir alors hocher de la queue. Le spectacle est vraiment drôle. Ce migrateur hiverne depuis le sud de l’Angleterre jusqu’en Afrique centrale. En période de reproduction la nidification a lieu dans les pays du nord de l’Europe. Après la nidification, la migration se fait par vagues. Les femelles partent d’abord dès le début du mois de juin, suivies par les mâles et enfin les juvéniles qui eux migrent en juillet-août.

Alimentation

Il se nourrit essentiellement d'invertébrés, de vers et de crustacés qu’il trouve sur les rivages en avançant dans l'eau jusqu'au ventre. Au printemps en période de reproduction les araignées et les insectes sont au menu.

Chant

Son chant flûté, tlu-uit-uit-uit, est net et tonitruant dans les aigus.

Vol

Son vol est rapide. Surpris il prend vite de l’altitude. Il zigzag de façon imprévisible pour échapper au danger.

Nidification

Une fois l’an, une ponte de 4 œufs verts tachetés de roux est couvée dans un ancien nid de grive ou autre dans un arbre.

Espèces ressemblantes

Chevalier sylvain et guignette...

Répartition en Europe

Il est présent sur la quasi-totalité de l’Europe en passage lors des migrations. L’été surtout dans le nord pour la reproduction.

Présence en France

J F M A M J J A S O N D

Caractéristiques :

Longueur

21 – 24 cm

Envergure

41 à 46 cm

Poids

70 à 90 g

Longévité

10 ans

Statut

Espèce non menacée

Vie

 

Photos