Bihoreau gris

Share

 

Ordre

Pélécaniformes

Famille

Ardéidés

Espèce

Nycticorax nycticorax

Bihoreau gris         Bihoreau gris

Anglais : Black-crowned Night Heron

De la même famille

Blongios, aigrettes, hérons, butors, crabiers…

Descriptif général

Ce héron de taille moyenne, plutôt trapu, est visible surtout tôt le matin ou le soir. Les naturalistes l’ont surnommé «corbeau de nuit» à cause de ses croassements lugubres émis la nuit.

Identification et signes distinctifs

Calotte et dos gris-bleu foncé, ailes et croupion gris clair et dessous blanc sont les couleurs de base du bihoreau gris mâle adulte. Son côté trapu est renforcé par ses courtes pattes jaunâtres et son gros cou. Son bec épais gris foncé est court comparé aux autres hérons. Ses yeux rouges sont reliés par un front blanc. L’adulte en période de reproduction a de longues plumes blanches fines sur la nuque. La femelle est plus petite que le mâle et a des plumes plus claires et plus courtes sur la nuque. Le juvénile est beaucoup plus terne avec son plumage brun foncé et le dos et les ailes sont striés de pointillés blancs. Ses yeux sont jaunes et son bec gris et jaunâtre.

Habitat

Très actif à l’aube et au crépuscule, il se nourrit plutôt la nuit en eau peu profonde. Le jour il dort dans les arbres et arbustes et même dans les roseaux bordant l’eau. Les lacs, marécages et rivières constituent son habitat de base pourvu qu’il soit fourni d’une végétation dense.

Comportement

Très discret, il se repose le jour et est actif la nuit, reste immobile à attendre qu’une proie vienne à passer à proximité. Il dort et niche en groupes. Le mâle est très agressif en période de reproduction, ses pattes deviennent rouges et les plumes de sa nuque s'allongent. La parade nuptiale a souvent lieu la nuit, le mâle marche en position accroupie, tête baissée en claquant du bec, bat des ailes, émet un sifflement et se balance d'une patte sur l'autre. Dès que la femelle accepte, le couple se frotte mutuellement le bec et se lustre le plumage. Le mâle fait une offrande (tige, brindille) à la femelle avant l'accouplement. Cet oiseau est migrateur, sauf dans les régions chaudes.

Alimentation

Il se nourrit de petits poissons, de mollusques, d’amphibiens, de reptiles et de gros insectes qu’il chasse au bord de l’eau. Il peut également manger des petits rongeurs et des œufs ainsi que les petits des autres espèces d'oiseaux. Il avale sa proie en la secouant énergiquement pour l’étourdir ou la tuer et il l’ingurgite, tête la première.

Chant

Le bihoreau crie plus qu’il ne chante. Il lance des croassements courts et rauques qui peuvent ressembler à des aboiements canardeux.

Vol

Son vol est soutenu et direct avec un battement ferme plutôt rapide, les ailes arquées, le bec penché vers le bas, corps tendu vers le haut, les doigts dépassant de la queue.

Nidification

Il niche en colonies. Son nid est fait de branchettes et brindilles dans les arbres, les buissons ou les roselières. Une ponte annuelle de 3 à 5 œufs bleu-clair entre avril et juillet. L’incubation dure près de quatre semaines et est assurée par les deux parents. Les petits sont nourris par régurgitation par les parents pendant environ trois semaines puis quittent le nid, en grimpant aux branches autour de celui-ci.

Espèces ressemblantes

Blongios nain et butor étoilé...

Répartition en Europe

Présent dans la majeure partie de l’Europe et dans le nord de l’Afrique. Il est en France d’avril à octobre.

Présence en France

J F M A M J J A S O N D

Sa population est en très forte baisse dans toute l’Europe. Il est menacé par le drainage des marais, la pollution des eaux, l’usage des pesticides qui détruisent ses ressources alimentaires et son habitat.

Caractéristiques :

Longueur

58 à 65 cm

Envergure

90 à 115 cm

Poids

700 à 1000 g

Longévité

21 ans

Statut

En diminution

Vie

Dort niche en groupes

Photos